Kimbap vs. Sushi ? (Histoire, Préparation & Types)

Kasamaki vous recommande

  • Bazooka à sushis SUSHEZI© Bazooka à sushis SUSHEZI© Meilleur prix trouvé sur amazon.fr 26.90 € au lieu de 32.90 € Plus d'infos
  • Coffret Sushis avec ingrédients Coffret Sushis avec ingrédients Meilleur prix trouvé sur amazon.fr 36.99 € au lieu de 42.99 € Plus d'infos

Les rouleaux de sushi du Japon sont bien connus. Ils sont désormais pratiquement disponibles partout. Qui ne les aimerait pas? Ils sont nutritifs et savoureux.

Mais saviez-vous qu’il existe un rouleau de sushi d’inspiration coréenne? Il s’appelle kimbap. Vous manquez quelque chose si vous ne l’avez pas encore essayé. Kimbap vs. sushi? Goûtez et constatez la différence!

Qu’est-ce que le kimbap ?

Le kimbap (également connu sous le nom de gimbap) est un plat classique coréen. Il est préparé avec du riz cuit à la vapeur, des feuilles de nori et diverses garnitures. Le mot « kimbap » vient de « kim » (ou « gim ») pour la feuille de nori et de « bap » pour le riz cuit.

Histoire du kimbap

Les origines et l’histoire du kimbap font débat. Selon les personnes interrogées, les histoires sont très différentes !

Les Japonais affirment que les recettes coréennes de roulés ne sont apparues qu’au XXe siècle, lorsque le Japon a conquis la Corée.

À l’époque, les Coréens adoraient le norimaki, une forme de sushi roulé à base de feuilles de nori. Les Japonais ont donc adapté leurs techniques de cuisson pour créer des variations avec des ingrédients locaux.

Cependant, la population coréenne ordinaire a une histoire différente. Les Coréens vous diront que du riz enroulé dans du nori existait avant l’invasion japonaise.

Des livres comme le « Gyeongsang-do Jiriji » du XVe siècle mentionnent la culture d’algues comestibles dans le pays. De nombreux documents prouvent également que les Coréens enveloppaient du riz cuit dans du nori pendant la dynastie Joseon.

Les Coréens appelaient ce plat « bokssam » à l’époque. Ce n’est que bien plus tard que le terme « kimbap » a été inventé.

Enfin, nous arrivons à la dernière pièce du puzzle. Les historiens affirment que « kimbap » a été utilisé pour la première fois dans un article de journal en 1935. Les Coréens utilisaient le terme japonais « norimaki » de manière interchangeable dans les œuvres littéraires et les interactions quotidiennes.

Lorsque les Japonais occupaient la péninsule coréenne, « norimaki » est entré dans le langage courant des Coréens (1910-1945). L’utilisation de la langue coréenne était limitée. Il n’est donc pas étonnant que les Coréens appellent le riz cuit enveloppé dans du nori « norimaki ».

Après la fin de la domination japonaise, le terme « kimbap » a été inventé. Les Coréens ont tout fait pendant cette période pour éliminer toute trace d’influence japonaise de leur vie, y compris la langue, les produits et les enseignements.

Préparation du riz pour le kimbap

Le « bap » dans le kimbap se réfère à la partie du plat qui est le riz cuit. Lorsque l’on prépare le kimbap, on utilise généralement du riz à grains courts ou moyens. Le riz à grains longs contient moins d’amidon que le riz à grains courts.

Lorsque les grains ne contiennent pas assez d’amidon, ils ne collent pas aussi bien. Il n’est donc pas facile de rouler le kimbap. Le riz à grains courts a une teneur élevée en amidon, il est donc idéal pour le kimbap.

De plus, lors de la création de différents types de kimbap, les Coréens utilisent fréquemment du riz à grains courts noir ou brun. Le kimbap au riz blanc est le type le plus courant en dehors de la Corée du Sud. Ce n’est pas toujours le cas en Corée du Sud !

Enfin, les Coréens peuvent ajouter de l’huile de sésame et une pincée de sucre pour découper le riz. Les Coréens utilisent abondamment l’huile de sésame dans tous leurs plats, y compris le kimbap. L’huile de sésame ajoute une saveur de noisette grillée et une légère touche de douceur au plat !

Préparation du kimbap

Le kimbap est enveloppé à l’aide d’un ustensile appelé un gimbal. Tout d’abord, les feuilles de nori sont légèrement grillées. Ensuite, les ingrédients de votre choix sont ajoutés.

Les viandes et les légumes sont généralement placés sur une fine couche de riz à sushi. Le repas est ensuite roulé en forme cylindrique à l’aide du gimbal.

Ingrédients du kimbap

Les Coréens utilisent une variété d’ingrédients de remplissage dans le kimbap. Cela comprend des ingrédients cuits, crus et conservés.

Contrairement au sushi, le kimbap ne contient que rarement du poisson cru. Les Coréens préfèrent les protéines cuites, comme le spam, le tofu, le fromage tranché et l’œuf. Ils cuisinent également beaucoup de légumes. Les épinards sautés et les carottes sont quelques exemples.

Bien que le kimbap ne contienne pas de viande crue, il contient des légumes crus. Le concombre, la laitue verte et les feuilles de shiso en sont quelques exemples.

De plus, le kimbap coréen comprend des ingrédients conservés et marinés. Le radis jaune mariné est particulièrement courant. Il s’appelle le danmuji. Il donne au kimbap une saveur douce et croquante.

Enfin, les Coréens grillent les feuilles de nori séchées et les enduisent d’huile de sésame. Cet enduit apporte une autre couche de saveur de noisette ! Vous pouvez également servir le kimbap avec des graines de sésame par-dessus !

Types de kimbap

Il existe de nombreux types de kimbap parmi lesquels choisir. Vous pouvez trouver de nombreuses autres variations créatives du plat dans les stands et les restaurants de kimbap.

Cependant, beaucoup de gens pensent que les styles les plus répandus en Corée se divisent en 13 catégories. Les voici :

Type de kimbap Forme Ingrédients principaux
Weonjo Rond Crabe, jambon, perilla, concombre et autres légumes
Yachae Rond Légumes uniquement, sans poisson ni viande
Nalchial Rond Œufs de poisson
Chamchi Rond Thon en conserve
Sogogi Rond Bœuf
Chungmu Rond Riz et feuilles de nori uniquement
Chijeu Rond Fromage
Gyeran Rond Œuf
Nudeu Rond Riz, avocat et chair de crabe
Kimchi Rond Kimchi et bœuf haché
Donkkaseu Rond Escalope de porc
Samgak Triangle Kimchi et thon
Mayak Rond Carottes, radis, épinards et graines de sésame

Statut social du kimbap

En Corée, le kimbap est connu comme une forme de street food. Les enfants scolarisés et les étudiants plus âgés peuvent prendre un rouleau de kimbap pour une collation ou un déjeuner.

Voir des adultes manger du kimbap pour se rappeler leur enfance est également un spectacle à voir. C’est aussi une collation populaire à emporter lors de randonnées.

Le kimbap est souvent mangé avec des baguettes, mais il est également fréquemment mangé avec les mains. Il est consommé dans des environnements plus décontractés.

Le kimbap est souvent servi avec du kimchi, du radis mariné ou du tteokbokki épicé, une collation de rue coréenne populaire. Trempez une tranche de kimbap dans la soupe épicée de tteokbokki pour un combo exceptionnel.

Qu’est-ce que le sushi ?

Le sushi est un plat japonais élaboré en superposant du riz vinaigré avec divers ingrédients, tels que du poisson cru ou cuit et des légumes.

Le sushi est une catégorie culinaire japonaise plus importante que le kimbap. Contrairement au kimbap, le sushi ne nécessite pas l’utilisation d’algues. Le terme sushi provient principalement de la méthode de préparation du riz.

Histoire du sushi

Le sushi existe depuis le IIe siècle. À l’époque, les Japonais conservaient le poisson en le stockant pendant des mois dans du riz fermenté. Ils jetaient généralement le riz avant de le consommer.

Le terme narezushi fait référence à la méthode susmentionnée de conservation du poisson. Sushi se traduit par « au goût acide ». Il provient d’un langage vernaculaire désuet.

Si vous souhaitez tout de même expérimenter le narezushi, vous pouvez vous rendre dans la préfecture de Shiga au Japon. Ils produisent encore du funa-zushi, une variante régionale de ce plat.

Les techniques de cuisson japonaises ont évolué. Ils n’ont plus besoin du processus traditionnel de fermentation. Ils ont commencé à consommer du poisson cru et frais sur du nori (feuille d’algue) et du riz vinaigré.

Le norimaki (sushi roulé) n’a été inventé qu’en 1716 par les Japonais. Selon un texte historique japonais décrivant la cuisine et la production japonaises, l’origine du norimaki remonte à cette période.

Préparation du riz sushi

Le sushi tire son goût acide de l’ajout de vinaigre dans le riz cuit. Le riz, et non les légumes, la viande ou le poisson, est l’ingrédient le plus important.

Le sushi n’est pas considéré comme étant de qualité délicieuse au Japon si des ingrédients de haute qualité sont combinés à une préparation de riz inadéquate. Le riz est à la fois un but et un art.

Le sushi japonais traditionnel, contrairement au kimbap, utilise toujours du riz blanc à grains courts. Ils utilisent ensuite du vinaigre pour assaisonner le riz.

Préparation du sushi

Vous pouvez préparer du sushi de différentes manières. La plus courante est de disposer une feuille d’algue sur un makisu, un tapis en bambou. Les ingrédients sont empilés sur la feuille, puis roulés pour compacter le sushi en une forme sphérique.

Ingrédients du sushi

Notamment, le mot « sushi » fait référence au riz acide vinaigré. Certains sushis contiennent une garniture, tandis que d’autres peuvent avoir des ingrédients supplémentaires. Ils contiennent tous du riz.

Le sushi est composé de riz blanc à grains courts ou moyens mélangé à du vinaigre, du sucre et du sel. Le riz japonais Japonica est le type de riz utilisé pour faire du sushi.

Comparé aux autres cultivars de riz, le riz Japonica est plus riche en amidon. L’amidon ajouté confère une texture collante au riz cuit. Par conséquent, le riz Japonica est plus facile à manger avec des baguettes. Il est également idéal pour façonner des rouleaux de sushi.

Contrairement au kimbap, le sushi est connu pour utiliser des fruits de mer crus. Les ingrédients du sushi comprennent des éléments crus, cuits et également conservés.

Les Japonais aiment utiliser des ingrédients crus tels que le saumon et le thon. Ils utilisent également du maquereau, des noix de Saint-Jacques hachées et d’autres fruits de mer crus. Des légumes crus tels que les concombres sont également fréquemment utilisés.

Préférez-vous des ingrédients cuits dans votre sushi ? Les Japonais le font ! Ils utilisent parfois des aliments cuits. L’œuf et l’anguille cuite sont deux exemples parmi les plus connus.

Types de sushi

Tout comme le kimbap, vous pouvez préparer le sushi de différentes manières. Contrairement au kimbap, les styles ne sont pas principalement déterminés par les ingrédients de la garniture.

Le sushi n’a pas besoin d’être servi sur un rouleau ou de contenir des algues séchées. Voici quelques exemples de nombreuses variétés de sushi :

Type de sushi Forme Ingrédients principaux
Nigirizushi Allongée Riz et crevettes, poisson cru ou omelette
Chirashizushi Bol Riz, poisson cru et légumes
Inarizushi Rond Tofu frit et riz
Makizushi Rond Riz, feuille d’algue, thon, avocat, etc.
Narezushi Rond Poisson salé et riz
Oshizushi Rectangulaire Riz et poisson
Gunkan-Maki En forme de bateau Riz, œufs de poisson, oursins, huîtres ou noix de Saint-Jacques
Temarizushi En forme de boule Riz, thon, poulpe, saumon
Tako Allongée Riz et poulpe
Temaki En forme de cône Riz, poisson cru ou cuit, feuille d’algue nori

Statut social du sushi

Comme le kimbap, vous pouvez manger du sushi avec des baguettes. Cependant, le sushi est souvent considéré comme un plat haut de gamme réservé aux occasions spéciales. En revanche, le kimbap est plus décontracté.

Le sushi est généralement servi avec de la sauce soja et du wasabi dans les restaurants. Les repas omakase sont proposés dans presque tous les restaurants au Japon.

Les chefs utilisent le terme « omakase » pour surprendre les convives avec des sushis et d’autres mets préparés à partir d’ingrédients frais de saison.

Résumé

Kimbap vs sushi ? Avez-vous goûté l’un ou l’autre ? Ce sont des cuisines asiatiques délicieuses qui sont remarquablement similaires. Considérez le kimbap et le sushi comme des frères et sœurs plutôt que des jumeaux.

Ils diffèrent par leur origine, leurs ingrédients, leur préparation et leurs types. Pour commencer, le riz blanc dans les deux rouleaux est traité différemment.

Kimbap vs. Sushi ? (Histoire, Préparation & Types)
Auteur original : Hiroshi Nakamura
Publié sur : ichi Sushi, le 15/05/2023
Article original : https://ichisushi.com/kimbap-vs-sushi/
Traduit par : Kasamaki, le 12/01/2024

Kasamaki vous recommande

  • Huile de massage apaisante Huile de massage Kobido apaisante Meilleur prix trouvé sur amazon.fr 36.90 € au lieu de 38.90 € Plus d'infos
  • Yum Asia Bamboo Rice Cooker Yum Asia Bamboo Rice Cooker Meilleur prix trouvé sur amazon.fr 249.90 € au lieu de 299.90 € Plus d'infos

Vos avis et commentaires

Aucun commentaire pour le moment…

Laisser un commentaire

Continuez votre lecture en découvrant d'autres articles