Les ingrédients essentiels pour préparer et déguster les sushis

Les ingrédients essentiels pour préparer et déguster les Sushis

Envie de jouer les apprentis maître sushi ? Depuis votre premier repas au restaurant japonais ou votre première commande au bar à sushis du quartier, vous vous êtes souvent dit : un de ces jours, je préparerai moi-même mes sushis. Vrai ou pas ? Après tout, ça n’a pas l’air si compliqué. Il suffit certainement d’avoir les bons ingrédients, de lire quelques tutos sur Internet, de mettre un peu la main à la pâte et le tour est joué. Et bien si vous lisez cet article, c’est que ce jour semble arrivé, et vous êtes bien tombé !

Alors, de quels ingrédients essentiels avez-vous besoin pour réussir vos sushis ? Pour ne rien oublier, voici la liste des produits indispensables pour préparer et déguster ces délicieux petits mets japonais.

Les ingrédients essentiels pour préparer les sushis

1. Riz à sushis (Shari)

Le riz à sushis fait partie des ingrédients essentiels. C’est un riz rond japonais que l’on peut trouver dans toutes les épiceries asiatiques mais aussi dans la plupart des grandes surfaces. A défaut, on peut aussi utiliser un riz rond italien ou riz à risotto. Le véritable riz à sushis est un riz riche en amidon, naturellement sucré, qui devient collant lorsque sa préparation et sa cuisson sont réussies. Son choix ne doit pas se faire au hasard car il est à la base de la plupart des variétés de sushis. L’amidon du riz japonais permet aux grains de s’agglomérer, de coller les uns les autres. Un riz qui ne colle pas ne vous permettra pas de confectionner de beaux makis et autres nigiris. Il ne sera pas évident non plus de l’attraper avec vos baguettes et vos sushis n’auront pas la même saveur.

2. Vinaigre de riz (Komezu)

Il est l’un des principaux assaisonnement de la cuisine asiatique et notamment de la cuisine japonaise. Le vinaigre de riz est obtenu à partir de riz fermenté ou de vin de riz et s’utilise pour condimenter salades, riz, légumes marinés… C’est un vinaigre très peu acide ayant des propriétés antiseptiques et des avantages nutritionnels, il est donc plutôt bon pour notre organisme. On l’utilise pour sublimer le goût du riz japonais servant à confectionner les différents sushis. Il se décline sous plusieurs variétés : le vinaigre de riz blanc, de riz brun… et on peut se le procurer à peu près partout, pas seulement dans les commerces asiatiques.

3. Graines de sésame

Dans la préparation des sushis, on utilise surtout les graines de sésame pour confectionner les makis inversés (california rolls). Ingrédient incontournable de la cuisine japonaise, le mélange de graines de sésame blanches et noires sert aussi à saupoudrer de nombreux plats tels que le riz à sushi vinaigré, les nouilles asiatiques, les salades… Ces petites graines sont une excellente source de protéines. Riches en fibres alimentaires, les graines de sésame ont un pouvoir antioxydant et une teneur intéressantes en vitamines, minéraux et lipides insaturés. On peut en trouver facilement dans le commerce, au rayon épices ou cuisines du monde.

4. Algues Nori

L’algue Nori fait partie des ingrédients essentiels pour préparer les sushis, elle désigne plusieurs variétés d’algues rouges comestibles. On se la procure sous la forme de feuilles séchées, rectangulaires et souples, permettant de préparer toutes sortes de sushis et de plats traditionnels japonais. La feuille d’algues Nori sert notamment à rouler les makis ou futomakis et à servir de contenant pour les gunkan makis. Riches en protéines, pauvres en graisses et en calories, les algues Nori contiennent également beaucoup de vitamines. Elles sont excellentes pour l’organisme et possèdent également des propriétés hydratantes bénéfiques pour la peau. On peut les consommer régulièrement sous toutes leurs formes. On les trouve facilement dans les grandes surfaces et les commerces asiatiques.

5. Filets de poissons frais

De nombreuses espèces de poissons – ou de crustacés – peuvent être consommées en sushis. Parmi les plus populaires, on retrouve le saumon, le thon, le maquereau ou encore la daurade pour lesquels on devra enlever écailles, peau et arrêtes, mais aussi les crevettes, le crabe… Il faut évidemment choisir des produits de première fraîcheur car ceux-ci sont destinés à être consommé crus. Et bien que l’on puisse les consommer frais, il est recommandé de les congeler au préalable pendant au moins 24 heures, par précaution, afin de les déguster en toute sécurité. En effet, il existe un risque quoique très limité, de présence d’un parasite (anisakiase) dans la chair des poissons. Ce parasite est heureusement détruit à très basse température, par le froid et la congélation.

6. Avocat et concombre

L’avocat et le concombre sont les légumes les plus courants que l’on utilise dans la préparation des sushis. Le concombre se marie très bien avec le thon, tandis que l’avocat est le partenaire idéal du saumon. Pour réaliser des makis, il faut sélectionner un avocat mûr dont la chair reste ferme, puis le découper en bâtonnets. On peut aussi le découper en lamelles lorsqu’on prépare un chirachi. Le concombre doit être frais, pelé et de préférence vidé de sa partie centrale contenant les grains. Car, bien que riches en éléments nutritifs, les grains de concombre sont particulièrement indigestes.

Les sauces et accompagnements des sushis

1. Wasabi

Le wasabi, c’est le condiment incontournable pour accompagner la dégustation des sushis. Cette pâte verte très piquante en bouche, s’apparente un peu à la moutarde car elle a la particularité de « monter au nez ». Proche du raifort, le wasabi est réalisé à partir d’une plante portant le même nom et dont la racine est râpée, d’une manière très précise, pour en extraire toutes les saveurs. Une petite quantité de wasabi suffit pour rehausser le goût de tous les sushis. Il n’est pas facile de trouver du wasabi frais dans le commerce, celui-ci est plutôt vendu en tube – et parfois en poudre – dans les épiceries orientales et la plupart des supermarchés.

2. Gingembre mariné (Gari)

Mariné plusieurs jours dans un mélange de vinaigre de riz, de sel et de sucre, le gingembre est ensuite prêt à accompagner la dégustation des sushis. On consomme généralement le gingembre mariné en fines lamelles, entre deux bouchées de sushis, pour rehausser les saveurs en bouche mais aussi pour nettoyer le palais et faciliter la digestion. On peut le réaliser soi-même ou l’acheter tout prêt dans le commerce.

3. Sauce soja (Shoyu)

La sauce soja est une sauce liquide de couleur brune au goût salé et prononcé. Elle est obtenue à partir de la fermentation des protéines végétales contenues dans les graines de soja. C’est l’assaisonnement principal des sushis que l’on trempe dedans avant leur dégustation. La sauce soja possède des propriétés antimicrobiennes, antiallergiques et digestives. Elle peut également être utilisée dans de nombreuses recettes en lieu et place du sel, ce qui réduit de moitié le taux de sodium utilisé. La sauce soja salée (existe aussi en version sucrée) est disponible dans la plupart des commerces traditionnels.

Voilà pour les ingrédients essentiels à la préparation de sushis. Et vous, utilisez-vous d’autres ingrédients ?

Dites-le nous en commentaires 😉

Recevoir les articles par mail

Chaque mois, les derniers articles de Kasamaki directement dans votre boite de réception.

close

Recevoir les articles par mail

Chaque mois, les derniers articles de Kasamaki directement dans votre boite de réception.

Laisser un commentaire