Qu’est-ce qu’un sushi ? L’histoire derrière le plat japonais populaire

En exclu dans notre boutique japonaise !

  • Bouillon dashi au shiitaké 5 sachets – 30g En vente sur irasshai.co 10.80 €   Plus d'infos
  • Feuilles d’algue kombu pour salade – 5g En vente sur irasshai.co 5.20 €   Plus d'infos
  • Riz complet Koshihikari de Toyama – 1Kg En vente sur irasshai.co 8.70 €   Plus d'infos
  • Somen – Nouilles de blé fines sans sel – 250g En vente sur irasshai.co 3.30 €   Plus d'infos

Quand vous entendez le mot sushi, à quoi pensez-vous ? Bien sûr, certaines personnes diraient qu’elles penseraient au Japon, à de la nourriture somptueuse, ou au luxe.

Si vous êtes curieux de savoir ce qu’est le sushi, vous êtes au bon endroit. Continuez à lire pour en apprendre davantage sur le sushi et son histoire.

Où tout a commencé

Contrairement à la croyance populaire selon laquelle le sushi a son origine au Japon, ce plat peut être retracé en Chine. Entre le 5e et le 3e siècle av. J.-C. en Chine, on conservait le poisson en utilisant du sel.

La forme originale du sushi s’appelle Narezushi. Les gens utilisaient cette méthode pour conserver le poisson. Ils enveloppaient le poisson de riz fermenté pour le conserver pendant un an. Ensuite, on ne consommait que le poisson et on jetait le riz à ce moment-là.

Le Narezushi a été introduit au Japon au 8e siècle. On l’utilisait principalement pour conserver le poisson. Traditionnellement, on le servait lors d’occasions spéciales comme les mariages. Le poisson était également préparé pour les fêtes et les festivals, et autres célébrations.

Généralement, le narezushi est préparé en enveloppant le poisson de riz mélangé avec du vinaigre et du saké. Le riz a pour but principal de favoriser la fermentation. Par conséquent, seul le poisson est mangé lorsqu’il est servi.

Ensuite, on le plaçait sous une grande pierre pour empêcher la décomposition et le laisser fermenter. Après que cette méthode de conservation soit devenue connue au Japon, les régions ont développé leur propre version de narezushi.

Dans la province de Hokkaido et la région de Tohoku, on trouve ce qu’ils appellent Izushi. Izushi est également une forme de narezushi. Dans cette forme, le riz est mélangé avec de la levure et est garni de légumes (par exemple, du radis).

On le saupoudre ensuite de saké et on l’enveloppe de feuilles de bambou. Enfin, ce sushi est placé sous une lourde pierre pour se fixer. Le riz fond et ne laisse que le poisson.

Une autre forme de narezushi est le nigirizushi. Cette forme de narezushi est apparue en 1800. Elle était composée de riz vinaigré avec un poisson cru posé dessus.

Ce met de luxe est consommé en mangeant à la fois le poisson et le riz dans cet état. Il était très populaire au début du XIXe siècle. Il y avait alors une famine, et les gens étaient économes.

Le nigirizushi était également connu sous le nom d’Edomaezushi. Les fruits de mer utilisés pour préparer ce sushi étaient pêchés dans la baie proche d’Edo (aujourd’hui connu sous le nom de Tokyo). Le nigirizushi a ouvert la voie au sushi moderne que nous connaissons aujourd’hui.

Le début du sushi moderne

C’est au XIXe siècle que le nigirizushi a connu un essor. Hanaya Yohei est crédité de la création du nigirizushi.

À l’origine, le sushi était fabriqué selon un long processus de fermentation. Mais Yohei a trouvé un moyen de le rendre disponible plus rapidement au public.

Au lieu de fermenter, Yohei façonne à la main les ingrédients pour réaliser du sushi frais. Ainsi, le sushi dominé par la saveur de la fermentation a été transformé. L’authentique arôme et la saveur des composants peuvent désormais être appréciés.

Yohei a commencé à introduire le nigirizushi en les plaçant dans des boîtes. Ensuite, il les a vendus dans les rues. Le nigirizushi est devenu populaire. Bientôt, des stands où les gens pouvaient acheter du sushi fraîchement préparé et le déguster sur place ont envahi les rues d’Edo.

Pendant l’ère Meiji, le pays s’est ouvert à la culture étrangère. L’avènement des chemins de fer marque également cette période.

Pendant ce temps, le sushi était disponible dans des boîtes bento vendues dans les gares ferroviaires. La fin de l’ère Edo marque le début de l’ère Meiji. Pendant cette période, il y avait déjà des restaurants de sushi.

Le narezushi était toujours apprécié à cette époque (et même jusqu’à aujourd’hui). Cependant, il avait évolué en tant que plat rural.

Des recettes régionales de narezushi ont été développées dans tout le Japon. Les variations de ces recettes dépendent des ingrédients locaux utilisés ou ajoutés.

Outre le nigirizushi, d’autres formes de sushi étaient vendues, en particulier dans la région de Kansai. Il comprend le makizushi (sushi roulé) et le hokuzushi (également connu sous le nom d’oshizushi).

Cependant, le nigirizushi continuait de gagner en popularité. Il s’est progressivement répandu dans tout le pays, le plaçant en tête parmi les autres formes de sushi.

Différents types de sushi

Les restaurants proposent une large gamme de sushi avec d’autres ingrédients (toppings). Au fil des années, différentes variétés de sushi ont été introduites.

Certains chefs ont également apporté des modifications pour rendre le sushi plus délectable. Voici quelques-uns des sushi disponibles aujourd’hui.

Nigirizushi

Le nigirizushi a ouvert la voie au sushi moderne. Aujourd’hui, c’est le plus courant mais aussi le plus cher parmi les types de sushi.

Le neta (le poisson ou les fruits de mer) est soit cru, mariné, cuit à la vapeur, ou salé pour faire ce sushi. Cela dépend du neta qui a été utilisé. Il est placé sur les boulettes de riz vinaigré et est façonné à la main. Il est généralement tartiné de wasabi.

Makizushi

Le makizushi, ou sushi roulé, est une variété populaire de sushi. Le poisson ou la garniture de légumes est enveloppé de riz sushi vinaigré. Enveloppé dans de la nori grillée, le makizushi comporte trois types principaux. Il comprend le hosomaki, le futomaki et le California roll.

Gunkanmaki

Le gunkanmaki, ou « rouleau de cuirassé », se compose de riz sushi vinaigré. Il est également enveloppé dans une bande de nori. Enfin, il est garni de divers ingrédients, généralement des œufs de poisson. Ce type de sushi ressemble à un cuirassé, d’où son nom.

Temakizushi

Ce type de sushi est généralement servi lors de fêtes. Il est célèbre car les invités peuvent le préparer eux-mêmes et choisir les garnitures qu’ils souhaitent.

Il est fabriqué en étalant du riz sushi vinaigré sur une feuille de nori carrée. La garniture est placée dessus, puis le sushi est roulé en forme de cône.

Chirashizushi

Ce type de sushi signifie « sushi éparpillé ». Le chirashizushi est généralement servi lors d’occasions joyeuses et de fêtes au Japon.

Il diffère des autres sushi car il est servi dans un bol. Il est fait de riz sushi vinaigré garni de divers légumes et poisson cru.

Inarizushi

Le riz sushi vinaigré est farci à l’intérieur de tofu frit cuit dans un bouillon dashi. Le bouillon dashi est assaisonné de sucre, de mirin et de sauce soja. Cela rend le sushi moelleux et juteux avec une touche de douceur.

La bonne façon de manger des sushis

Tout comme pour d’autres plats, il est avantageux de connaître la façon correcte ou la meilleure façon de manger et apprécier votre nourriture. Voici quelques points que vous pourriez avoir besoin de connaître pour manger des sushis :

Baguettes

Est-il nécessaire d’utiliser des baguettes pour manger des sushis ? Cela dépend du type de sushi que vous mangez. Vous pouvez utiliser des baguettes, mais vous pouvez aussi manger des sushis à la main.

Le nigirizushi a aussi meilleur goût lorsqu’il est mangé à la main. Cependant, seul le chirashizushi vous oblige à utiliser des baguettes.

Assaisonnements

La sauce soja est la sauce d’accompagnement typique pour les sushis. Il est préférable de tremper uniquement le dessus du sushi. Le riz est déjà assaisonné, et le tremper dans la sauce soja pourrait le rendre trop salé.

Certains mélangent aussi la sauce soja avec du wasabi. Le dessus du nigirizushi est déjà recouvert de wasabi, donc il n’est pas nécessaire de mélanger la sauce avec du wasabi.

Traditionnellement, le gari est mangé avant de consommer chaque morceau de sushi. Cela sert à nettoyer le palais. Le gari peut également être utilisé pour verser la sauce soja sur les garnitures des gunkanmaki avant de le manger.

Autres notes

  • Les sushis se mangent d’un seul coup, pas en mordant un peu et en le remettant sur votre assiette.
  • Les sushis doivent être consommés immédiatement après leur préparation.
  • Si vous avez différents sushis sur votre assiette, mangez-les dans le bon ordre.

Bienfaits pour la santé du sushi

Le sushi est sans aucun doute un plat délicieux qui représente la culture et la tradition du Japon. Vous serez heureux d’apprendre que manger du sushi peut avoir des bienfaits potentiels pour votre santé. Voici quelques-uns des bienfaits pour la santé de manger du sushi :

Réduit l’inflammation

Les acides gras oméga-3 sont présents dans le sushi (notamment dans ses garnitures de poisson cru). Ils aident à réduire l’inflammation chronique et les risques qui y sont associés. Certains d’entre eux sont le cancer, le diabète, les maladies cardiaques et les AVC.

Le wasabi utilisé comme assaisonnement a également de fortes propriétés anti-inflammatoires. De plus, le nori (algue utilisée pour l’enveloppe) contient également des propriétés anti-inflammatoires.

Prévient les maladies

Le sushi est composé de poisson frais et de légumes de haute qualité. Ces ingrédients aident à maintenir votre santé et à prévenir les maladies. Par exemple, les acides gras oméga-3 présents dans le poisson cru sont bénéfiques pour la santé.

Cela peut prévenir et aider à lutter contre des maladies telles que les maladies cardiaques et les AVC. Un autre exemple est le gingembre que nous mangeons après chaque morceau de sushi. Le gingembre contient des vitamines qui aident à protéger notre système respiratoire des virus.

Prévient l’empoisonnement par les métaux

Manger du sushi peut également vous protéger contre l’empoisonnement par les métaux lourds. Le nori utilisé dans la fabrication du sushi peut éliminer les métaux lourds et le strontium radioactif. En raison de leur toxicité, les métaux lourds peuvent entraîner des lésions de plusieurs organes.

Résumé

Qu’est-ce que le sushi ? Le sushi est l’un des plats célèbres qui reflètent l’histoire et la culture du Japon. Son évolution montre comment le plat s’adapte aux temps qui changent.

Le sushi passe d’un plat traditionnel à une nourriture à emporter. Non seulement il est délicieux, mais le sushi a aussi diverses histoires qui valent la peine d’être connues.

Qu’est-ce que le sushi – L’histoire derrière le plat japonais populaire
Auteur original : Hiroshi Nakamura
Publié sur : ichi Sushi, le 08/05/2022
Article original : https://ichisushi.com/what-is-sushi/
Traduit par : Kasamaki, le 15/03/2024

En exclu dans notre boutique japonaise !

  • Jus d’orange avec pulpe – 280g En vente sur irasshai.co 2.00 €   Plus d'infos
  • Ramen instantanés au tonkotsu sans gluten (1 portion) – 92g En vente sur irasshai.co 4.10 €   Plus d'infos
  • Sauce au miso – 235ml En vente sur irasshai.co 6.00 €   Plus d'infos
  • Yuzu kosho vert pâte de piment au yuzu – 50g En vente sur irasshai.co 5.50 €   Plus d'infos

Vos avis et commentaires

Aucun commentaire pour le moment…

Laisser un commentaire

Continuez votre lecture en découvrant d'autres articles